A propos, on fait quoi maintenant ?

On attend avec impatience notre prochain cycle ! Non ? Même pas pour tester nos nouvelles protections lavables trop classes, celles qui font des bisous à la planète ?

Parce qu’il est important de se sentir confiante et en confiance pendant cette période, Katamenia vous propose un univers coloré et parfois décalé de produits confectionnés dans des matières éco-responsables et confortables.

Affreuses, sales et méchantes ?

Tous les mois, branle bas de combat ! On s’arme de tampons, serviettes, coupes et autres, et on écope la vague sanglante du mieux possible, mais surtout dans la plus grande discrétion…

…on ne va quand même pas dire qu’on a nos règles, c’est beaucoup trop… beurk !

Alors on ne dit rien, on ne nous dit rien, seule la publicité ose en parler, et elle est bonne instructrice : le sang c’est bleu, le propre c’est blanc, et surtout, il faut que ça sente le parfum.

Ça me rappelle Versailles, à l’époque des perruques, pas vous ?

Avec les études faites récemment, on apprend que les protections sont blanches parce que les fibres ont été traitées au chlore (les tampons aussi, oui oui !), que les parfums favorisent l’irritation et que dans tout ce gloubi-boulga, on y trouve pêle-mêle hydrocarbures, glyphosates, pesticides et bien d’autres encore.
Heureusement, des produits lavables et réutilisables sont déjà disponibles : les serviettes, les coupes menstruelles et plus récemment en France les culottes menstruelles, la machine est lancée !

Prête à en découdre !

Katamenia, c’est moi, Cyrielle, 33 ans quand j’écris ces lignes.

La couture a toujours eu une place importante dans ma vie, et s’est naturellement inscrite dans ma démarche lorsque j’ai commencé à questionner mon rapport sociétal aux règles. Devoir racheter, tous les mois, des protections industrielles à la fabrication et au recyclage polluants, à la composition tellement douteuse que les fabricants refusent d’être clairs sur le sujet…bof…

Les études faites m’ont chamboulée et ont amorcé une volonté, une nécessité : me réapproprier mes cycles. Chercher des matières éco-responsables, sans teinture pour certaines, comme l’éponge de coton utilisée pour les tampons et confectionner mes propres protections menstruelles m’apporte confort et sérénité : je sais ce que je porte et de quoi c’est composé.

Parce que mon entourage s’y intéresse quand j’en parle, j’ai voulu les proposer à un plus grand nombre de personnes. C’est pourquoi et comment Katamenia est née.

Kăt′ə-mē′nē-ə

Alors Katamenia kécécé ? 

Cachées, honteuses et inavouables, aux 16ème et 17ème siècles en France, on évoque, fort gênée, “avoir ses catimini” pour parler de ce cycle naturel qui n’a pourtant rien de sale ou de répugnant.

Mais “catimini” tient ses origines de “katamenia”, un terme grec qui se traduit par “mentrues” ou “cycles de lune”. Appelons un chat un chat, nous avons nos règles, et on ne va pas le cacher !

Katamenia, c’est l’envie de revenir à la source, d’en finir avec ce tabou et d’accompagner chacun-chacune vers des produits conscients et réfléchis.

♥♥ Démocratisons les règles, soyons-en fières, et vivons-les avec sérénité ! ♥ 

K.